Le British

Je ne vais pas faire un historique de la race british, ni parler de son standard car je pense qu’il y a assez de liens sur le web pour ca. Mais je vais simplement vous expliquer pourquoi ce chat est mon coup de coeur, et comment j’ai connu cette race magnifique.

Tout vient de Yokan. Ce matou au physique incroyable, ayant un goût particulier pour les poses lascives et décontractées (les quatre fers en l’air), a fait un jour dire à une de mes connaissances « ah tiens, on dirait un British ».

Ah oui ? N’ayant aucune idée des origines de mon chat, je me suis donc mise à farfouiller sur le net pour voir à quoi ressemblait ce fameux British. S’en est suivi une série de coups de foudre, pour des chats plus beaux les uns que les autres.

J’ai visité quelques élevages, me suis gâvée de photos et de conseils, et ai décidé de me lancer à la recherche de ma première princesse. Je la rêvais blanche, ma couleur de prédilection (3 de nos chats de maison sont blancs). Mais le British offre une palette de couleur si riche et variée qu’au final, j’ai découvert des couleurs dont j’ignorais même l’existence, et particulièrement la couleur fawn. Encore une fois, gros coup de foudre.

Mais cette couleur reste très rare, surtout en France. Je me suis donc tournée vers des élevages étrangers à la recherche de ma merveille.

Et là, au détours d’une page internet, je suis restée scotchée sur une photo. Je rêvais d’une princesse blanche ou fawn, elle est noire. J’affectionne les yeux bleus, elle a un regard de braise. Et pourtant, je suis tombée amoureuse de la petite Ilvy. Il ne m’a fallu que 5 minutes (et une confirmation de ses éleveurs qu’elle était encore dispo) pour savoir que ca serait elle, la « reine mère » de mon élevage.

Et le 22 janvier 2011, après un très long voyage pour aller la chercher, la petite Ilvy est entrée dans ma vie :)

Comments are closed.